ÉCOLE DES BEAUX-ART DE BEAUNE

Adultes – Atelier du Vendredi

Porte Marie de Bourgogne, Beaune

Horaires : de 14h à 17h

1er trimestre (du 5 octobre au 21 décembre 2018)

« OBLITÉRATION »

À partir de petites cartes postales où figure un détail encore visible ou disparu de Beaune, nous nous amuserons à modifier, transformer, décaler, ajouter un texte ou un titre et une adresse. Nous l'enverrons par voie postale afin que ce travail soit oblitéré.  De nombreux artistes dadaïstes, poètes, écrivains se sont essayés au mail-art : Marinetti, lui, définissait le mail art comme « une offensive contre la transition académique à la conquête de la modernité rêvée »,alors que pour Fluxus, le mail art est une forme de création en soi.

Objectifs : apprendre à bien observer son sujet et le reproduire dans ses justes proportions. Être méticuleux proche de l’étude documentaire. Et surtout, surprendre, faire sourire si ce n’est le destinataire, au moins le facteur !

Enseignant : Pierre-Éric DESPINASSE

2ème trimestre (du 11 janvier au 29 mars 2019)

« NU ET COLORÉ »

 Le nu en peinture : une pose de trois heures, le temps de réaliser une peinture. Nous pourrons envisager le modèle dans sa totalité ou ne traiter qu'une partie, le visage ou les mains. Cet exercice est très formateur et demande de la concentration et de la ténacité. Tout artiste se doit un jour de passer par cette étude. Lucian Freud a passé quarante-cinq ans à peindre des nus, il dit « Ce qui m'intéresse vraiment chez les gens, c'est le côté animalC'est pour cela que j'aime travailler à partir de leur nudité. »

Objectifs : le modèle vivant a toujours été au cœur des enseignements artistiques. Il reste difficile à interpréter et supporte mal des proportions fantaisistes. Nous nous y attaquerons avec audace et plaisir.

Enseignant : Pierre-Éric DESPINASSE

3ème trimestre (5 avril au 28 juin 2019)

« DADART »

 Un mélange de Dada et d’art. Oui, art, le mot qui peut fait peur à l’amateur. Il n’y a pas d’art sans faiseurs, sans acteurs de leur vie, et sans fous ou intellectuels farfelus. Dada n’a peur de rien, pour finir l’année avec un brin de folie, je vous propose de réaliser un tableau où tout est permis. Une œuvre composée avec des caractères typographiques, des collages, des pochoirs, des techniques mixtes… Une grande liberté n’exclut pas un sens de l’équilibre et une volonté d’exprimer une opinion ou simplement un fait-divers. Dada est fou, drôle et pas très sérieux, Tristan Tzara dit « Dada est la danse des impuissances de la création. » alors dansons !

Objectifs : connaître les quatre grandes familles de caractère typographique et apprendre à les dessiner. Réaliser des fonds en collant différents papiers et journaux, avoir un regard contemporain sur le Dadaïsme et le Surréalisme.

Enseignant : Pierre-Éric DESPINASSE