le mot du directeur

 

S’engager dans des études d’art nécessite réflexion, motivation, connaissance du contexte de chaque école et de leurs spécificités, des options proposées et elles sont nombreuses.

L’année préparatoire est en tout point comparable aux rituels initiatiques opérés dans certaines civilisations, un guide de passage vers l’âge adulte, un accompagnement vers des choix délibérés et assumés. Elle demande, pour être vécue pleinement et efficacement de s’y lancer sans aucune retenue, sans appréhension, avec beaucoup de confiance et la plus grande exigence.

Ici l’acquisition des fondamentaux permet de structurer le travail et la pensée ; l’expérimentation, mot clé de cette formation, ouvre sur la découverte, sur l’analyse et la connaissance. La matière est au cœur des enseignements, il va falloir en tirer tous les possibles, la malaxer, ne pas faire de choix et s’adonner de manière égale au dessin, à la peinture, au volume, à la photo, au graphisme. Les médiums s’enrichissent les uns, les autres ; les matières théoriques apportent le recul, la culture nécessaire à une pratique plastique distanciée et consciente.

Bien sûr, il faut être prêt à s’investir totalement, à remettre en question chaque travail entamé, à faire et à défaire, à réfléchir en faisant. Mais peut-on trouver travail plus satisfaisant et plus épanouissant lorsque ces épreuves ouvrent sur le(s) concours tant attendu(s)?

Samuel MATHIEU, Directeur.

L'équipe enseignante

  • Samuel MATHIEU

  • Éloïse VIAL

  • Virginie MARNAT

  • Dominique LACOSTE

  • Joseph SECUNDA

  • Servin BERGERET

  • Anna CHEVANCE

  • Flavienne PINATEL

Les témoignages d'anciens étudiants

© école des beaux-arts de Beaune